Comment faire une étude de cas mémoire ?

Le mémoire est un document dans lequel vous pouvez mettre en évidence une conclusion. C’est un document le plus souvent suivi de recommandations sur un sujet scientifique, basé à son tour sur une série de faits recueillis au cours d’une recherche scientifique approfondie. Comment faire une étude de cas mémoire ? Le processus dans notre article.

Les étapes clé pour réaliser une étude de cas mémoire

Pour réaliser une étude de mémoire, plusieurs étapes sont à parcourir. En premier, vous devez choisir clairement votre sujet. C’est l’étape primordiale dans la réalisation d’un mémoire de fin d’études. Ensuite, vous devez formuler votre problématique. La problématique centrale à laquelle répond votre sujet est tout simplement une question qui met en évidence l’angle duquel vous aborderez votre sujet.

A lire en complément : Les principaux challenges de l'externalisation informatique

Après cela, vous aurez à construire votre plan de travail. Ce dernier doit être structuré de façon logique. Il doit également répondre progressivement à la problématique. La Recherche d’informations pertinentes : ici, vous êtes emmenée à consulter le maximum possible de documentations fiables et indexées.

La Rédaction et structuration du projet : c’est l’étape ultime du cursus de formation de l’étudiant. Elle est essentielle pour valider vos connaissances et votre cursus universitaire.

A découvrir également : Comment accéder à vos messages Akeonet

Les éléments à inclure dans une étude de cas mémoire

Le mémoire ou l’étude de cas inclus en général, les éléments suivants :

  • L’introduction : c’est le premier élément de votre document. Vous devez donc bien le rédiger. Veillez à ce que sa longueur n’excède pas cinq pages.
  • Le corps de travail : encore appelé Le contenu, c’est l’essence même du document. Il prend en compte tout ce dont parle votre sujet de recherche.
  • La conclusion : c’est dans cette partie de l’ouvrage que vous pouvez consigner les résultats de la recherche en termes de problématique, ainsi que le bilan du projet culturel confié qui vous a été confié.
  • La bibliographie : cette partie recense les ouvrages, imprimés et les divers documents utilisés au cours de votre travail ;
  • La table des matières : totalement différente du sommaire, car il ne s’agit pas d’une revue, elle peut être placée en début de mémoire ou à la fin.
  • Les annexes citées en référence dans le corps du travail : ce sont des textes importants mais trop longs pour être insérés dans le développement, textes officiels, tableaux, statistiques, courbes, etc.

Les erreurs à éviter lors de la rédaction d’une étude de cas mémoire

La rédaction d’un mémoire doit se faire de façon stratégique. Certaines erreurs sont à éviter. Vous devez citer les sources de votre document et mettre entre guillemets les citations d’auteurs. L’auteur ainsi que l’ouvrage depuis lequel le texte ou l’idée est issu sont à mentionner.

Éviter au maximum le plagiat. Vous ne devez en aucun cas faire le copier-coller. À cet effet, les logiciels anti plagiat détectent systématiquement les copier-coller. Il est donc conseillé de les éviter lors de la rédaction de votre mémoire.

Veiller à vous conformer aux consignes de rédaction du mémoire. Cela concerne la police, les interlignes, les normes des références bibliographiques ainsi que la pagination. Votre manuscrit doit par ailleurs être agréable à lire ceci tant dans le fond que dans la forme du document.

Aussi, la relecture de votre document importe égalent. Vous pouvez le faire vous-même ou par votre entourage avant de l’envoyer à votre directeur de mémoire pour qu’il en prenne connaissance et apporte ses corrections.